La Vitamine C, le premier protecteur des artères

 

 

L’athérosclérose est une maladie qui touche plusieurs millions de personnes chaque année et dont la cause profonde est souvent confondue avec les 20 facteurs de risques qui la signalent. Quelle est donc la cause profonde de la maladie coronarienne ?

Une dose élevée de triglycérides et de graisses dans le sang ? Non, ils ne sont que des indicateurs de risque de la maladie qui jouent un rôle important  dans le rétrécissement des artères  mais seulement une fois  la maladie installée.
Le cholestérol ou l’hypertension ? Non ? Des facteurs aggravants mais pas des causes de la maladie.


Cette maladie débute en fait lorsque la tunique protectrice interne des artères, l’intima, commence à se déliter par usure de la substance fondamentale qui leur sert de « gel de protection ».
Si cette substance devient trop liquide, les cellules de l’artère ne maintiennent plus sa cohésion et des espaces vont alors s’ouvrir sur la paroi cellulaire favorisant ainsi l’accumulation du calcium, de cellules mortes et des corps gras.

Or, un apport en vitamine C est indispensable à la bonne structure de ce gel qui agit comme un mortier.

De la même manière que  cette vitamine est indispensable à l’élaboration des fibres du tissu conjonctif structurant nos artères. C’est donc bien une carence localisée en vitamine C, nommée scorbut focal,  qui détériore cette substance fondamentale.

Soigner cette maladie ne se limite donc pas au traitement des symptômes et la limitation des facteurs de risque.

Une complémentation efficace  en vitamine C peut donc s’avérer être une action préventive chez les non-malades.

 

Quant aux personnes déjà atteintes, les travaux du Docteur Thomas E. Lévy, cardiologue américain, mettent en évidence des protocoles stoppant la protection de la plaque artérielle, allant même dans certains cas jusqu’à la dissoudre.

On retrouve toutes les références scientifiques et explications complémentaires dans son livre : La Panacée originelle, la vitamine C, Michel Dumestre, Editeur

 

La Vitamine C  est donc bien universelle et éternelle.

Offre spéciale sur 2 compléments Vitamine C !


Écrire commentaire

Commentaires: 0